La passion du violon

CV en français : CV Elsa Grether Fr / CV en anglais : CV Elsa Grether Eng

jbm0265cjean-baptiste-millot-verticale

« Elsa Grether fait partie de nos grandes violonistes et il serait temps que tous les organisateurs de concerts en prennent pleinement conscience. Humaine autorité dans Bach et Honegger, mystère dans Tôn-That Tiet, puissant souffle narratif dans Ysaÿe et Khachaturian: ce « kaléidoscope » captive de bout en bout, avec pour récompense au terme d’un exigeant mais prenant parcours le soleil d’Albéniz »  Concertclassic, A Cochard, juillet 2017

«  Ce disque est sans conteste mon récital solo préféré depuis un bon moment » Gramophone, Charlotte Gardner, nov 2017

« L’archet souple, la noblesse de jeu et la richesse de coloris du violon d’Elsa Grether donnent à cet enregistrement toute sa valeur. La soliste se montre à la hauteur de l’enjeu dès la redoutable Chaconne extraite de la Partita en ré mineur de Bach. Elle s’impose par son autorité sans jamais forcer le ton avec naturel et intelligence en particulier dans le traitement subtil de la polyphonie la plus arachnéenne. »   Classica, Michel Le Naour, déc 2017

« … elle confirme la personnalité de son style. Sa flamme intérieure anime des phrasés vivants, et la maîtrise des lignes polyphoniques ne tombe jamais dans l’emphase. Rien de péremptoire ici ni d’artificiel, rien de maniéré ni de racoleur, et une naturelle qualité d’intonation. Elle aborde avec le même talent la plus célèbre des six sonates d’Ysaye… »   Diapason, JM Molkhou, nov 2017

« Ce disque original et riche, où au plus familier succède le plus rare, est un bijou précieux, dont on ne se lasse pas. Le jeu libre, épanoui, d’une exceptionnelle maîtrise, toujours sensible, relève du grand art.  De programme en programme, d’enregistrement en enregistrement, Elsa Grether s’affirme comme une des plus douées et des plus inspirées de nos jeunes violonistes »  Classiquenews, A Dacheux, juillet 2017

“Grether’s playing is technically outstanding, dynamic and vivid, with a silky timbre. » Pizzicato Magazine, September 2017

« Ce violon est un orchestre » Artamag, JC Hoffelé, nov 2017

« L’enseignement cosmopolite dont a bénéficié Elsa Grether ne l’a pas privée d’une personnalité, d’un son qui la rattachent directement à cette prestigieuse école belge, illustrée par Vieuxtemps, Ysaÿe et Grumiaux : pour n’être pas liégeoise, elle n’en a pas moins toutes les qualités. Tout est là, la maîtrise technique, la couleur, et, avant tout, une profonde intelligence du texte qui permet de le servir mieux que quiconque. La palette expressive la plus large nous est offerte, de l’insouciance charmeuse, du doux rêve à la passion enfiévrée, à la fougue, à l’emportement résolu. Jamais le moindre soupçon de sensiblerie ou d’affectation, tout est vrai.» Musicologie.org, mars 2016 

 

Violoniste charismatique au jeu passionné et d’une intense poésie, Elsa Grether, née à Mulhouse, obtient un Premier Prix de violon à l’unanimité du jury au CRR de Paris le jour de ses quinze ans. Poussée par une grande curiosité, elle poursuit sa formation à l’étranger, au Mozarteum de Salzbourg avec Ruggiero Ricci, puis aux Etats-Unis avec Mauricio Fuks à l’Université d’Indiana à Bloomington et Donald Weilerstein au  New England Conservatory de Boston. Elle bénéficie aussi des conseils de Régis Pasquier à Paris.

capture-d_c3a9cran-carnegiehallLauréate du Prix International Pro Musicis 2009 à l’unanimité du jury avec la pianiste Delphine Bardin, elle fait en 2012 ses débuts en récital au Carnegie Weill Hall de New-York ainsi qu’à Boston. En soliste avec orchestre, elle a interprété de nombreux concertos (Bach, Vivaldi, Mozart, Haydn, Beethoven, Bruch, Brahms, Tchaïkovski, Chébaline, Dvorak, Prokofiev, Tzigane de Ravel…)

Ses deux premiers CDs,Poème mystique et French Resonance, parus en 2013 et 2015, avec les pianistes Ferenc Vizi et François Dumont (label Fuga Libera/Outhere) ont été unanimement accueillis par la presse et le public, obtenant tous deux 5 Diapasons et 4 étoiles du magazine Classica, ainsi que des critiques élogieuses dans le magazine Gramophone, La Libre Belgique, Concertclassic, Resmusica, Musicologie.org…

Son 3e CD « Kaléidoscope » consacré au répertoire pour violon seul et enregistré à l’Abbaye de Fontevraud, paraît en 2017 chez Fuga Libera/Outhere et obtient des critiques unanimes (5 Diapasons, 4 étoiles Classica, Gramophone, 5 de Pizzicato, Classiquenews, Concertclassic, Musicologie.org, Artamag…).
https://elsagrether.com/discographie/

L’année 2017 la voit en soliste dans le Concerto de Tchaikovsky avec l’Orchestre de Briansk au Festival des Grandes Heures de Cluny ainsi qu’à l’Abbaye de Fontenay, dans le Concerto de Sibelius avec l’Orchestre Philharmonique du Liban à Beyrouth, en récital à Paris Salle Cortot, au Collège des Bernardins, aux Flâneries Musicales de Reims avec Régis Pasquier, Festival des Forêts en récital solo, Festival de Sully et du Loiret, Estivales d’Arténétra en duo avec Sonia Wieder-Atherton, Festival Berlioz, Musiques à Versailles, Grandes Heures de Saint-Émilion, Adac de Reims, Hors Saison Musicale, Musique en Polynésie…

En février 2018, elle donnera deux concerts aux Folles Journées de Nantes.

On a pu l’entendre en récital dans de prestigieux festivals et salles en France et à l’étranger : Carnegie Weill Hall de New-York, Printemps des Arts de Monte-Carlo, Flâneries Musicales de Reims, Festival des Abbayes en Lorraine, Festival de Menton, Festival de Sully et du Loiret, Festival de Musique sacrée de Perpignan, Bozar et Salle Flagey à Bruxelles, Festival Musica à Strasbourg, Festival des Forêts, Festival Lille Clef de Soleil, Palazzetto Bru-Zane à Venise, Radio Suisse-Romande et Festival Musiques en Eté à Genève, Festival de Saint-Lizier, Mozarteum de Salzbourg, Radio Nationale d’Alger, Scène Nationale de Martinique … Elle collabore avec le comédien Daniel Mesguich à diverses reprises.

Elsa est lauréate de diverses fondations: Safran pour la Musique, Natixis-Banque Populaire, Prix Oulmont (Fondation de France), Cziffra, Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation, Fondation Alliance, AJAM. En 1993, elle est lauréate du Concours des Jeunes solistes organisé par la RTBF de Bruxelles (1er Prix de sa catégorie).

Alain Duault lui a consacré une émission dans « Toute la musique qu’ils aiment » (France 3) et elle est régulièrement invitée sur France Musique, France Culture, Musiq’3 et la RTS Suisse.

En parallèle avec ses activités de concertiste, titulaire du CA, elle est professeur de violon titulaire à temps partiel au CRR de Reims et fait régulièrement partie de jurys (Prix international Pro Musicis, Fondation Cziffra, CRR de Strasbourg…)

Elle se produit en concert avec les pianistes David Lively, Ferenc Vizi, Marie Vermeulin, François Dumont ainsi qu’avec Régis Pasquier (violon), Vincent Lhermet (accordéon)…

Crédits photographiques Jean-Baptiste MILLOT sauf mention contraire – portraits réalisés au Musée de la vie romantique, Hôtel Scheffer-Renan, 16 rue Chaptal – 75009 Paris. Tél. : 01 55 31 95 67.